Timbre et technique

La précision dans le timbre

La sonorité claire et brillante justement est une caractéristique essentielle des pianos SAUTER. C’est pourquoi, nous attachons beaucoup d’importance au travail artisanal – car nos clients apprécient cette beauté du timbre depuis près de 200 ans.

Harmonie et précision

La qualité musicale des pianos droits et des pianos à queue SAUTER provient de l’interaction harmonique de facteurs essentiels:

  • le choix juste des bois pour les tables d’harmonie, le chevalet et les nervures
  • la « courbure sphérique SAUTER® »
  • la finition précise des chevalets et des chevilles
  • la qualité élevée et constante des cordes
  • les agrafes de grande précision pour une délimitation claire de la longueur de résonance des cordes
  • les composants haut de gamme de l’accroche des cordes comme les agrafes et les pointes d’accroche confectionnés avec la plus grande précision à partir de laiton ou d’acier et même de titane sur un piano à queue de concert 275 CONCERT et OMEGA. L’exécution de tous les composants déterminants pour le timbre est développée et réalisée individuellement pour chaque type de piano.

La table d’harmonie

La spécificité particulière revient à la « courbure sphérique SAUTER® » de la table d’harmonie de tous les pianos et pianos à queue de la maison SAUTER. Cette courbure stable en continu et favorisant le son provient d’un processus de fabrication unique au monde qui ne peut être maîtrisé qu’après une expérience de plusieurs années. Le bois d’épicéa à croissance régulière issu des régions très élevées des Alpes et de moyenne montagne – particulièrement dur et malgré tout léger et élastique – constitue la base de l’instrument. Les formes et les positions des barres à nervures, qui sont collées sous haute pression en épousant les contours de la table d’harmonie, sont déterminantes pour la précision de la courbure. Elles stabilisent ainsi la courbure qui reste constamment autonome sans vouloir revenir à sa forme plate, ce qui favorise l’effet de membrane souhaité pour une pureté durable du timbre. Ce processus de fabrication de la table d’harmonie, fruit d’un propre travail de recherche de nombreuses années, est une des caractéristiques qui rendent le timbre SAUTER si exceptionnellement vivant et rayonnant.

Chevalets et cordes

La transmission de l’énergie vibratoire des cordes s’effectue au moyen de chevalets qui sont collés à la table d’harmonie. Les cordes reposent sur ces chevalets avec une pression bien déterminée et sont fixées par les chevilles afin de transmettre le plus d’énergie vibratoire possible sur les tables d’harmonie.
C’est le subtil accord entre la puissance, la traction des cordes et la pression du chevalet qui détermine le caractère du timbre et sa force d’expression. Si un seul de ces composants se modifie trop avec le temps, comme par exemple la courbure, toute l’âme du timbre en sera perdue. Les cordes sont constituées d’aciers de qualité élevée qui doivent être ni trop durs, ni trop mous. Dans les graves, elles sont recouvertes de cuivre pur à 99,9 % afin d’atteindre la masse physique nécessaire. Pour un contrôle optimal de la qualité, les cordes sont fabriquées en interne.

Plaque de fonte et barrage

Le cadre en fonte de facture interne, appelé plaque de fonte dans le jargon technique, doit absorber en permanence la force violente de la traction de toutes les cordes de plus de 20 tonnes sans se tordre et sans vibrer. Seul un cadre en fonte grise façonné de manière artisanale peut garantir de tels résultats avec des finesses de fabrication comme celles mises en œuvre chez SAUTER.
La table d’harmonie est ancrée fermement à l’aide d’un solide barrage. On appelle barrage la structure robuste de poutres sur la partie arrière du piano ou sur la partie inférieure du piano à queue. La table d’harmonie peut ainsi vibrer librement : l’énergie vibratoire est sans cesse réfléchie par le barrage et prolonge la résonance des sons.

Les dimensions

Différent de l’art rationnel des ingénieurs, le sentiment subjectif joue un rôle important dans la facture de pianos. Le facteur de pianos doit d’abord décider comment son piano doit sonner et chercher ensuite les étapes pour atteindre cet objectif. La première étape est constituée par l’ébauche des mesures, c’est-à-dire les longueurs, les coupes transversales et les forces de traction des cordes. C’est la base d’un clavier, pour ainsi dire sa carte génétique de fabrication. Bien qu’aujourd’hui on utilise un programme informatique pour calculer les paramètres, dans ce domaine clé de la facture, une large place est laissée au travail empirique qui exige beaucoup d’intuition musicale et d’expérience. Ces capacités et une tradition de presque 200 ans ont contribué à conférer aux pianos droits et aux pianos à queue de SAUTER leur image sonore claire et irremplaçable.

Têtes de marteau

La tête de marteau n’est pas seulement l’interface entre les personnes jouant de la musique et le corps du timbre, elle participe également à l’élaboration du timbre et ainsi à la force d’expression musicale. Nombre de facteurs doivent être pris en compte : la puissance, la texture et la forme du feutre, le manche et le cœur du marteau ainsi que le type de collage sont déterminants sur l’ensemble du spectre des sons harmoniques et donc sur la qualité musicale de l’instrument. Cette qualité optimale ne se calcule pas, mais elle s’atteint uniquement grâce à l’intuition et à l’expérience.

L’intonation

Les facteurs de piano chez SAUTER donnent la forme et l’élasticité désirées à la tête de marteau à l’aide de minces aiguilles et de papier émeri très fin pour pouvoir donner vie à cette sonorité SAUTER irremplaçable à partir de chaque piano SAUTER. Ici aussi, c’est l’intuition musicale qui est la clé du succès – outre la compétence artisanale et l’expérience. Seul un instrument finement entonné peut déployer pleinement sa sonorité et exprimer toutes les nuances de jeu.

L’ouvrage

En tant que premier fabricant de pianos-forte, SAUTER a introduit sur le marché le cadre de siège moderne en acier qui rend impossible toute déformation du clavier. La mécanique, en tant qu’élément le plus important de l’ouvrage, a le devoir de transformer le plus précisément possible en énergie vibratoire l’énergie produite par la frappe d’une touche au moyen de la tête de marteau. Les bons pianos présentent un riche spectre de sons harmoniques qui se déploient en fonction de la puissance de la frappe – c’est la source de la force d’expression. C’est pourquoi, il est important pour tous ceux qui jouent du piano de cultiver sans cesse leur propre toucher et de développer ainsi la diversité tonale. Cela n’est réalisable qu’avec une mécanique parfaite qui doit être fabriquée et ajustée avec la plus grande exactitude possible.
Toute personne qui se rend à la manufacture de pianos SAUTER, comprendra qu’il s’agit ici d’une véritable œuvre artisanale qui rassemble plus de 6 000 pièces en bois, en cuir, en feutre et en métal en un ouvrage musical unique pour faire naître un timbre qui ne connaît pas de frontières musicales.