Piano microtonal

Piano microtonal

Le piano microtonal de SAUTER. Les pianos au seizième de ton brisent le système traditionnel d’intervalle et génèrent un nouveau monde de timbres. Depuis plus de 100 ans, ce système fait constamment l’objet de recherches et de constructions diverses concernant les pianos.

En 1940, Julián Carrillo fit breveter un projet pour 15 pianos accordés différemment. À la manufacture de pianos Carl SAUTER à Spaichingen, il trouva une entreprise qui lui construisit les prototypes correspondants aux pianos de son projet. En 1958, il présenta ses instruments SAUTER durant l’exposition universelle de Bruxelles. Ceux-ci étaient accordés selon le modèle du ton entier au seizième de ton. Les instruments obtinrent alors une médaille d’or.  

Le piano au seizième de ton est accordé touche par touche à un intervalle de 1/16 de ton, une quinte normale sonne donc sur cet instrument comme un demi-ton, en omettant 1/16 de ton. Du ton le plus bas au ton le plus haut, on parvient sur ce piano précisément à une octave d’intervalle entre les sons.

Le timbre est remarquable car il ne sonne pas comme sur les pianos traditionnels, mais des sonorités entièrement nouvelles apparaissent grâce aux vibrations des tons isolés créées en permanence. Grâce à ces sonorités, des objectifs totalement inédits apparaissent pour le pianiste tout comme pour le compositeur qui travaille sur ce type d’instrument.

Détails : Le piano mesure 116 cm de haut et comprend 97 touches et 291 cordes en acier (3 cordes par ton) qui sont tendues en permanence.

 

Brochure : Télécharger le prospectus Piano microtonal